impression

Visite des champs de bataille de la Grande Guerre (Projet 14-18)

mercredi 25 mars 2015


Dans le cadre du projet classe 14-18, mené par Mme PICHON et M. THOMAS, avec la classe de 3e5, les élèves sont partis à la découverte des champs de bataille de la Première Guerre mondiale (1914-1918), marquant fortement le Nord-Est de la France.

Sous un soleil radieux malgré la fraîcheur, dans une ambiance sympathique et studieuse, les élèves ont visité le fort de Douaumont, haut lieu de combat lors de la bataille de Verdun (1916), découvrant ainsi les conditions de survie des soldats français et allemands. Ce fort massif (16 hectares), rapidement pris par les Allemands en février 1915, nécessita 8 mois de combat pour être repris par les troupes coloniales françaises.

Après avoir aperçu un champ de bataille totalement dévasté par les obus (30 millions tirés durant les 300 jours de la bataille), notamment le village détruit de Fleury, les élèves ont rendu hommage aux soldats morts en allant visiter l’Ossuaire et la Nécropole nationale de Douaumont, lieu de mémoire majeur.

Village détruit de Fleury devant Douaumont (400 habitants en 1914)

Après une pause repas dans le parc Japiot au coeur de la ville de Verdun et de ses monuments rendant hommage au courage des soldats français, nous sommes partis en direction de la butte de Vauquois, zone d’affrontements terribles entre Français et Allemands, entre septembre 1914 et septembre 1918.

La Butte de Vauquois est surtout connue pour être un haut lieu de la guerre des mines, chaque camp creusant des galeries sous les tranchées adverses pour les faire sauter par explosion : en mai 1916, une mine de 60 tonnes fit sauter la tranchée française, causant 108 morts et un énorme entonnoir.

Pour finir la journée, nous nous sommes rendus dans le petite village de Massiges dans la Marne, où l’association La Main de Massiges (www.lamaindemassiges.com) nous a fait découvrir, grâce au maire du village, Pierre LABAT, véritable trésor vivant, l’enfer des tranchées vécu en 1915 par les soldats en Champagne.

Profondément marqués par l’expérience guerrière du conflit, les élèves de 3e5 vont pouvoir nourrir leurs oeuvres littéraires (lettres, poèmes, récits), productions au coeur de ce projet-classe commun français-histoire, qui a obtenu la labellisation Mission du Centenaire cette année.

info portfolio