toute l'actualité

Atelier BD

  

article atelier BD

Jean Talon, cet illustre inconnu, natif de Châlons en Champagne en 1626, fût un personnage central, d’une très grande influence en Nouvelle France. De l’autre côté de l’atlantique, il reste un personnage historique qui a donné son nom à de nombreux espaces, et son image est très présente, comme en témoignent les statues qui le célèbrent.

Chez nous, son nom résonne peu dans les manuels d’histoire et à Châlons même, malgré les efforts salutaires de l’association éponyme, à qui l’on doit entre autre la fameuse statue et surtout le nom du lycée, les habitants méconnaissent ce héros, représentant au Canada le roi Louis XIV sur les recommandations de Colbert, rien que ça !

Les élèves se sont penchés sur son cas et ont décidé de lui offrir par cette bande dessinée une image accessible que tout un chacun pourra mémoriser et s’approprier. En effet, constatant que les rares représentations dudit voyageur datent du XVIIème siècle, il est apparu évident qu’une vulgarisation de son visage était la condition sine qua non à sa reconnaissance tardive.

Le projet fut sans conteste porteur d’un enthousiasme communicatif, à même de susciter un sentiment d’appartenance au lycée, et à la ville.

L’histoire de Jean Talon nous fait découvrir un personnage courageux, téméraire, brillant, qui a su apporter une rigueur dans une contrée lointaine qui était alors en proie à des luttes de pouvoirs ainsi qu’à des violences imprévisibles et meurtrières. Il a su mettre fin aux guerres contre les iroquois sans y participer personnellement. Il a redistribué les terres en limitant la taille des propriétés alors que les plus gourmands voulaient  constituer des royaumes. Il n’a pas été grisé par une richesse facile qu’il aurait pu construire, et il est resté fidèle au Roi et à ses convictions.

Ces valeurs de loyauté et de probité doivent nous servir d’exemple aujourd’hui et il était temps que nous participions à notre tour à la réhabilitation de ce grand homme.

Merci aux élèves du lycée polyvalent Jean Talon de nous permettre à tous de le découvrir et de le reconnaitre enfin. Les jeunes nous montrent encore une fois leurs talents et leur maturité par ce projet qui permet de perpétuer la mémoire de l’histoire.

Bertrand FRANÇOIS, Proviseur