Disciplines

Accueil Anglais

Bienvenue sur la page de l'Anglais

Professeurs : Mme ZEKRI et M. BUSA

Description de la discipline

Approfondir : phonologie langue anglaise

L’anglais est parlé par 14 % des Européens (le français, 15 %).
La prononciation de l’anglais standard comporte plusieurs composantes qui conditionnent l’intelligibilité de la langue et que le locuteur étranger doit respecter pour se faire comprendre mais aussi pour "capter" le sens des propos entendus. Ces composantes sont : les phonèmes spécifiques, le rythme ou accentuation, l’intonation.

 

En ce qui concerne les sons, il faut savoir que l’anglais possède un éventail de quelques 49 phonèmes, contre 36 phonèmes en français le plus élaboré…

 

Comparaison entre français et anglais :

 

Sons (phonèmes) Accentuation et prosodie
voyelles consonnes Accent de mot Accent de phrase Rythme et intonation
français 16 phonèmes-voyelles : 14 simples et 2 diphtongues (oi et oin) 17 phonèmes-consonnes et 3 demi-consonnes [j], [ui ] et [wi] Peu marqué, il est très lié aux syllabes et dépend du locuteur, de la modalité du discours… Peu marqué, sauf pour insister sur un mot ou une partie de phrase… Sensible : le rythme est lié aux groupes de souffle, la voix monte pour questionner. Il y a une prosodie qui varie selon le locuteur et le niveau de langue, mais la voix traîne plutôt sur la fin de phrase.
anglais 25 phonèmes-voyelles : 12 voyelles simples, 8 diphtongues et 5 triphtongues 24 phonèmes- consonnes dont 3 sont totalement inconnus en français : [ɵ] [ð] [r]. D’autres ont une prononciation typique en anglais comme l, t, d, h, ɳ , w, ʤ , ʧ… A noter que Y et H produisent des phonèmes-consonnes. Très marqué mais variable selon le nombre de syllabes et l’origine étymologique. Il y a un accent principal, des accents secondaires et le phénomène de « Schwa » ou accent zéro… Très marqué avec accentuation des mots « lexicaux » et non accentuation des mots « grammaticaux » (prépositions, articles, pronoms....). Très sensible : la langue est résolument accentuelle, avec des temps forts ou faibles. Les mouvements de la voix donnent du sens au propos autant que les mots ! La voix monte et descend alternativement et sa hauteur en fin de phrase varie selon le type de discours.

 

  • 1. Phonèmes
    La difficulté des sons de l’anglais réside dans leur originalité et aussi dans leur subtilité d’articulation.
    Les voyelles nécessitent une attention particulière à cause des valeurs qui modifient le sens du mot :
    • 1) Voyelles simples brèves (relâchées) ou longues (tendues) :
      Exemples :
      [i] F big – six – tip – ship .... en opposition avec [i :] F green – sheep - read – meat – people....
      [ʊ] F book – look - foot - put ... en opposition avec [u :]F shoe – you – moon – two ....
      [ɔ] F not, socks, dog ... en opposition avec [ɔ :] F door, fork, ball....
      [ʌ] F bus, sun, love ... en opposition avec [ɜ :] F girl, bird, shirt....
    • 2) Diphtongues : 2 sons voyelles
      Certains sont assez faciles à réaliser comme :
      [ɑi] F nice, my, like, bike, write) // [ei] F great, day, play, wait // [ɔi] F boy, toy
      mais d’autres sont plus difficiles comme :
      [ɑʊ] F now, cow // [ɔʊ] F no, nose, coke, coat, bowl, old //
      [ɜə] Fthere, chair, hair, bear // [iə] F here, ear // [ʊə] F sure
    • 3) Triphtongues :
      3 sons doivent ressortir successivement, le dernier est un « schwa * ». On les trouve dans des mots comme :
      fire [ɑiə], sour [ɑʊə], mower [ɔʊə], …
      Les consonnes : posent moins de problèmes mais certaines nécessitent un certain entraînement : le [r], le [θ] et le [δ] par exemple… et surtout lorsqu’elles se cumulent comme dans three !…
      On distingue :
  • les plosives : /p/ (put), /b/ (ball), /t/ (tea), /d/ (door), /k/ (cat), /g/ (good)
  • les fricatives, en particulier : /θ/ (thin), /δ/ (this), /h/ (house)
  • les affriquées : /ʧ/ (chips), /ʤ/ (jam)
  • les nasales, en particulier : /ŋ / (finger, pink, going)
  • le /r/ rétroflexe (red, Christmas carol)

 

Tableau synthétique des sons de l’anglais

 

Vowels Diphthongs Consonants
[i :] tree [ei] cake [ ʃ ] shoe
[i] fish [ai] five [ ʧ ] child
[e] bed [ɔi] boy [ ŋ ] ring
[æ] cat [ɔʊ] boat [ θ ] three
[a :] car [aʊ] cow [ δ ] this
[ɔ] dog [iə] ear [ ʤ] gym
[ɔ :] door [eə] hair [ j ] yes
[ʊ] book [ʊə] poor
[u :] spoon
[ʌ] sun
[ɜ :] girl
[ə] teacher

 

  • 2. Rythme
    • 1. L’accent de mot :
      On l’appelle aussi l’accent tonique et il est partie intégrante de la prosodie anglaise ! Une syllabe du mot est "accentuée", ressort, alors que les autres sont "effacées", adoucies....
      • a) mots d’une syllabe : la syllabe est accentuée sauf si c’est un article, une préposition ou un auxiliaire.
      • b) mots de deux syllabes : ils sont généralement accentués sur la 1ère syllabe sauf s’il s’agit d’un préfixe
        sorry / artist / question.... mais mistake / forget... et d’autres exceptions comme hello / July /
      • c) mots de trois syllabes : ils suivent en général le même règle. Ils sont accentués sur la 1ère syllabe sauf s’il s’agit d’un suffixe (ils sont alors accentués sur la 2ème syllabe) ainsi que les mots venant directement du latin (accentués sur l’avant-dernière syllabe donc la 2ème)
        difficult / fabulous / yesterday ... mais remember / dishonest / attention /computer
        i Accentuation des mots à suffixes Il existe deux types de suffixes :
        - ceux qui permettent de connaître la place de l’accent : ce sont les suffixes non neutres
        - ceux qui n’ont aucune influence sur la place de l’accent : les suffixes neutres.
        =>Les suffixes non neutres sont des marqueurs d’accent : savoir repérer ces suffixes permet de savoir comment accentuer les mots qui les portent. Dans les cas suivants, l’accent tombe sur la syllabe placée avant le suffixe.
        • -ic(s) : olympics
        * -eous : courageous *-ical : grammatical * -ion : organization
        • -ium : planetarium
        *-ity : nationality * -ia(n) : California * -ient : convenient
        • -ive : reflexive
        * -ial : proverbial * -logy : cardiology
        Dans les cas suivants, l’accent tombe sur la syllabe finale
        *-ee : refugee *-ese : Portuguese *-ette : omelette
        *-eer : engineer *-fy : defy *-ise : advise
        Les suffixes neutres ne déplacent pas l’accent sur le mot de départ
        Exemple : dans "fascinatingly" : les suffixes –ing (adjectival) et -ly (adverbial) ne changent rien à l’accent sur fascinate accentué sur la première syllabe.
        • -ed (discover -> discovered)
        *-ing (discover ->discovering) *-er (produce -> producer),
        • -op (operate -> operator)
        *-ly (polite -> politely) *-ness (happy -> happiness)
        • -ment (appoint -> appointment)
        *-ful (success -> successful) * -man (police, policeman),
        • -able (fashion, fashionable)
        *-ship (champion, championship *-ism (terror, terrorism),
        • -ist (guitar, guitarist),
        • 2. L’accent de phrase :
          • a. En règle générale, les syllabes importantes des mots importants prennent l’accent d’intensité.
            En revanche, certains petits mots se prononcent très vite et très faiblement avec le son [ə] . Ils se prononcent faiblement : on dit qu’ils ont des formes faibles.
            • Phrases contenant une forme faible :
              Look at him / Ten to twelve / I’m from Paris / Listen to me / Think of me / Tea for two
            • Phrases avec deux formes faibles successives :
              Knock at the door / Think of a number / There are two men in the car / It was a pity / For a minute or two / He said that the man was coming / Give it to the cat / A map of the world / Why not go out for a walk ?
            • Phrases avec trois formes faibles successives :
              Jack and Jill are at the station / There was a noise in the corridor / His back was to the wall / These books were for the teacher / And there are thousands of stars.
            • Phrases avec quatre formes faibles successives ou davantage :
              The toy that was for the children / The shirt that was at the wash / There are more than there were at the beginning...
          • b. Il y a des groupes de mots collés entre eux, au point qu’on ne sait plus très bien, quand on les entend, où se fait la coupure.
            Look at him / Eat it / Ask her / Wait for us / Come and get a pen / Wait for us
            Hurry up / He’s ready / He likes it / Of course not / Just as you say / One at a time
            Not at all / I’ll accept / Help him at once / Same again please / I’ll do it
          • c. L’accent d’intensité tend à revenir régulièrement à l’intérieur de ces groupes de mots, l’accent tombe à intervalles réguliers.
            David left his place and closed the window.
            Exemples pratiques :
            Il faut dire dans le même temps (par ex. 2 secondes) les phrases suivantes :
            John’s a pupil / John’s a good pupil / John’s a very good pupil / John’s not a very good pupil...
            (Il est possible de mettre aussi un accent sur good)
            Lorsque deux accents ne sont séparés par aucune syllabe, il faut ralentir.
            Dire :
            He lives in Kent Road I’m going to school now
            He lives in Kenton Road I’m going to school today
            He lives in Kensington Road I’m going to school for the day
      • 3. Intonation C’est toute la "mélodie" de la langue. La voix monte ou descend, selon ce que l’on veut exprimer. Les intonations apportent une indication précieuse pour comprendre les sentiments ou les intentions de celui qui parle. Il existe deux schémas intonatifs principaux :
        • 1. Un schéma descendant :
          C’est l’intonation la plus répandue. La voix descend en fin de phrase :
          • statements : phrases courtes et simples, affirmatives ou négatives, mais nettes, catégoriques, sans sous-entendu.
            I like this new lesson. æ Our teacher is very good. æ It’ll soon be winter. æ
            I’ve forgotten my book. æ A good pupil is never late. æ We mustn’t talk during the English class
          • commands : des ordres donnés sur un ton impératif
            Sit down. æ Be quiet. æ Don’t do that. æ Listen to me. æ
            Come here. æ Go and get the cake. æ Give me that book. æ Say it again. / Repeat. æ
            Don’t stand up. æ Bring me your pen. æ Open the window. æ Say it again. æ
          • open questions : des questions qui commencent par un mot interrogatif
            What day is it ? æ Where have you been ? æ Why are you late ? æ
            Who told you to sit down ? æ Which book do you like best ? æ Whose book is this ? æ
            Where’s your bag ? æ When are you going ? æ
          • questions with "or" (en fait une combinaison des 2 schémas : la voix monte et redescend après "or")
            Is your name Peterä or John ? æ Do you want tea ä or coffee ? æ Have you got a pen ä or not ? æ
            Did you get up at seven ä or six ? æ Have you been to England ä or Ireland ? æ Shall we go on ä or stop ? æ
          • exclamations :
            What a shame ! æ How tall he is ! æ What a difficult exercise ! æ
            How interesting ! æ What bad weather ! æ How hardworking you are ! æ
        • 2. Un schéma montant :
          La voix descend exactement comme dans le Tune 1, mais elle remonte en fin de phrase :
          • general (closed) questions : questions auxquelles on répond par "yes" ou "no"
            Do you speak English ? ä Haven’t you done your homework ? ä
            Can’t you remember the date ? ä Are you coming tomorrow ? ä
          • requests and commands  : des ordres polis, requêtes, petits encouragements :
            Sit down(please) ä Give me your pen(will you) ä
          • statements indicating protest and surprise  : des constats indiquant une protestation ou l’étonnement
            That’s not the way to do it ! You can’t do that !
            Pour conclure, on peut approfondir et mettre en pratique sur le site de la BBC

 

Accès au ressources